• DATES DES PROCHAINS CYCLES DE FORMATION :

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •                                                                                        

    Vous êtes un Professionnel de la respiration et de la santé globale ? Vous êtes un Particulier ?

    Vous souhaitez devenir Partenaire ? Vous souhaiter librement soutenir l'A.P.R.E.S ?

    > CLIQUEZ ICI POUR ADHÉRER EN LIGNE                            

Respirologie France
vous souhaite la bienvenue

Au fil de l'eau... "Fatigue et récupération"

 

Au fil de l’eau… « Fatigue et récupération »

Entretien avec Stéphane Le Diraison, Skipper du Vendée Globe 2020-2021 - Mars 2021

Lien vidéo : Au fil de l’eau… « Fatigue et récupération » - YouTube                                          

Bien des Français accumulent beaucoup de fatigue depuis un an. En plus des difficultés quotidiennes antérieures, se dressent tous les aléas de la pandémie :  l’anxiété générale, les contraintes du télétravail, l’insécurité liée au ralentissement - voire à l’arrêt - dans de nombreux secteurs d’activités, le risque de perte d’emplois, la rupture ou la fragilisation du lien social, les restrictions dans les rencontres familiales et amicales, l’absence de ressourcement et d’activité physique par manque d’accès aux lieux de sports et de bien-être et de sorties culturelles. La fatigue, née de ces facteurs, s’accumule et devient chronique, avec pour conséquences une fragilisation insidieuse de beaucoup de personnes, incluant lassitude, irritabilité, anxiété, dépression larvée et en plus, le doute, l’incertitude, le manque de confiance dans l’avenir…

Pour augmenter sa résilience et ses capacités d’adaptation, il y a des possibilités de découvrir d’autres ressources. Pour faire face, les Français peuvent puiser dans les expériences des explorateurs de l’extrême (Himalaya, Arctique et Antarctique), de pilotes de raids (Dakar, Raid Gauloises) et de circuits éprouvants (24H du Mans, de Daytona) et aussi de skippers.

Voici un retour d’expériences, avec Stéphane Le Diraison, Skipper du Vendée Globe 2020-2021 sur son bateau Time for Oceans, qui a vécu un défi de 95 jours de navigation autour du monde, sans escale et en solitaire. Stéphane s’est entrainé pour l’édition de 2016, avec Edouard Stacke, puis à nouveau en septembre 2020, avant le départ de la nouvelle édition.

Pour chacun d’entre nous, face aux difficultés, nous avons des enseignements à tirer de son aventure.

Nous avons tous des trésors de ressources cachées qu’il est important de découvrir, de mobiliser activement et régulièrement pour trouver l’énergie de faire face, et pour récupérer tout au long des épreuves.

Lectures recommandées :

Article du journal Sud-Ouest : https://www.sudouest.fr/sport/voile/le-grand-gouffre-du-retour-a-la-terre-pour-les-skippers-du-vendee-globe-1612864.php

Jean-Louis Etienne, « Le Pôle intérieur », après son raid en solitaire au Pôle Nord (https://www.babelio.com/livres/Etienne-Le-pole-interieur/30140)

Marc Batard, « Le sprinter de l’Everest » (https://www.babelio.com/livres/Batard-Le-sprinter-de-lEverest/435786)

 

Découvrir et soutenir le projet de Time for Oceans : mobiliser le grand public et les jeunes générations à la protection des océans

 

 

 

Vous n'êtes pas autorisé à publier un commentaire